Actualités


 


Publication de l'accord franco italien du 30 janvier 2012


 

L'accord franco-italien pour la réalisation et l'exploitation d'une nouvelle ligne ferroviaire Lyon-Turin, signé à Rome le 30 janvier 2012, a été publié au Journal Officiel par décret du 4 septembre 2014.

http://legifrance.gouv.fr/jopdf/common/jo_pdf.jsp?numJO=0&dateJO=20140906&numTexte=2&pageDebut=14753&pageFin=14766

 


La galerie de reconnaissance, une nouvelle étape après les descenderies


Le marché avec le groupement Spie Batignolles TPCI, Sotrabas, Eiffage TP, Ghella, CMC di Ravenna et Cogeis a été signé le 14 mai par Lyon Turin Ferroviaire (LTF) filiale de SNCF Réseau et de son homologue italien , maître d’ouvrage des études et travaux de reconnaissance de la section internationale de la future liaison Lyon-Turin. Spie Batignolles est mandataire du groupement.

Le marché porte sur la réalisation d’ouvrages de reconnaissance à partir de la descenderie de Saint Martin la Porte qui depuis la surface, permet avec une forte pente de descendre jusqu'au niveau des futures galeries. La galerie de suivra le trace de la future galerie. Elle en aura le diamètres et en constitue en quelque sorte une première étape. Le marché a été attribué dans le cadre d’un processus de mise en concurrence européenne lancé fin 2012. La galerie de reconnaissance d’environ 9 kilomètres sera excavée en direction de la frontière italienne, vers l'Est par un tunnelier, dans l’axe et au diamètre du futur tube sud du tunnel transfrontalier. Le chantier complètera les 9 kilomètres de « descenderies » déjà réalisées sur le versant français entre 2002 et 2010.
La réalisation qui devrait dure huit ans, permettra d'affiner la connaissance géologique du secteur.

Jean-Jack QUEYRANNE, Président de la région Rhône-Alpes, souligne que « c'est une décision majeure qui marque une véritable avancée du chantier Lyon-Turin. Cette liaison ferroviaire, fret et voyageurs, est essentielle pour l'Europe qui l'a reconnu en apportant 40% des financements, comme pour notre pays et pour notre Région. C'est aussi une réponse attendue par tous les milieux économiques qui, rappelons-le, aux côtés et à la demande de la Région Rhône-Alpes, se sont fortement mobilisés pour ce chantier. "

http://www.ltf-sas.com/accueil/#top